Les trottoirs d’Oslo chauffés

Alors que le froid s’installe doucement à nouveau en Norvège, il semble pratique de pouvoir profiter des trottoirs chauffés dans les rues d’Oslo.

Les avantages du chauffage des trottoirs sont clairs. Plus besoin de risquer de se casser un os parce que l’on a glissé sur une plaque de verglas. Pas d’impact sur l’environnement causé par les graviers et le sel.

Un des Guide touristique sur Oslo encourage même le shopping dans Bogstadveien dont les trottoirs sont chauffés permettant ainsi aux « acheteurs de laisser leurs bottes de neige à la maison pour des chaussures plus confortables». Pourtant dans ce genre d’annonce il manque le coût de l’énergie. Dans une ère où nous essayons de faire attention à l’énergie et aux taxes, rien n’est dit sur qui paye le confort des promeneurs. De même que faire lorsque vous changez de rue ?

Quelles sont alors les alternatives ? En Amérique du Nord, la juridiction oblige le propriétaire à garder le trottoir dégagé devant chez lui en hiver. Cela demande du travail et est un bon exercice. Pourtant tous les propriétaires ne peuvent pas nettoyer la neige et la glace sur leur trottoir. Les gens ne sont pas toujours présents pour pelleter la neige devant leur porte.

La chaleur géothermique pourrait être véhiculée sous les trottoirs et réutilisée dans certains bâtiments si c’était possible. Les systèmes de pompes à chaleur pourraient aussi fonctionner. Toute approche a ses avantages et ses inconvénients. Tout doit être considéré et pesé parmi les solutions.

A voir aussi sur norvege.fr.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s