Disciplines nordiques, les JO de Sotchi

imagesQW235OJ3Les jeux sont enfin terminés. Ils n’ont pas tenu la même place en Norvège et en France.

Exemples:

« Emission de France 3 «Un soir à Sotchi», présentée par Patrick Montel et Laurent Luyat, qui récapitule la journée sportive écoulée et permet aux invités d’analyser les performances des athlètes (français, de préférence).

A cette heure-ci, l’ambiance sur le plateau est détendue, on discute saucisse de Morteau, croûte aux morilles et jeunes filles en fleur, Fabrice Guy (ancien champion du monde de combiné nordique) explique que Coline Mattel, devenue à 18 ans la première médaillée de bronze olympique du saut à ski féminin, aime «sortir et […] se faire taquiner par les garçons», on rigole bien, bref, l’émission ronronne –et les téléspectateurs aussi. » (extrait de Un Soir à Sotchi )

         Notons que la médaille de bronze française du relais masculin 4×10 km a été qualifiée d’ « exploit monstrueux », mais les images n’ont été présentées qu’à partir de minuit, pour ne pas trop perdre de points à l’audimat.

        Côté norvégien, c’est un tout autre univers, et ça ne rigole pas du tout à la télévision, car les problèmes de fartage ont perturbé les Norvégiens. On disserte donc sur le fartage et la structure de la semelle à longueur de journée, ce, pour gagner des points à l’audimat. Terriblement technique!

      Au contraire, pour la structure de la semelle, des journaux français relatant les problèmes rencontrés par  Jason Lamy-Chappuis restent dans le culinaire et l’approximatif: « En cause, un mauvais choix de skis, aussi lisses qu’une râpe à fromage. Dès la fin de la course, tout le staff s’est réuni pour débriefer et dédouaner JLC de toute responsabilité. «On s’est excusés auprès de lui», avance Etienne Gouy, le chef de l’équipe de France de combiné. «On avait une structure de ski trop agressive (les rainures sous la spatule). La neige encrassait le ski au lieu de glisser.»

      Enfin, pour ceux d’entre vous qui font du ski de fond en Scandinavie et veulent continuer à parler français, voici quelques termes à propos de fart: sous la semelle, on met de la poussette (rouge, bleue, verte), ou du klister (en tube) pour l’accroche, et un fart de glisse à l’avant et à l’arrière. Quant au style, il est classique ou libre.

PS. Ceux qui ne connaissent pas la saucisse de Morteau devraient aller faire un petit tour dans le Jura. Délicieuse! Ils peuvent en profiter pour faire la Transjurassienne, 76 km en libre.

Pierre Lederlin

FdM-ADFE Norvège

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s