La mégapole scandinave de 8 millions d’habitants

12_millioncityNe cherchez pas cette ville, c’est un projet…
Il consiste à relier par des liaisons ferroviaires à grande vitesse les villes de Copenhague, Oslo, Göteborg, avec extension possible vers Stockholm. Oslo se trouverait ainsi à 2h30 de Copenhague, autant de temps qu’il en faut pour se rendre d’un bout à l’autre de Londres par exemple.

Le projet est né de la constatation que les infrastructures de transport et les facilités de déplacement ont toujours été capitales pour le développement dans les pays scandinaves, gratifiés de longues distances, de reliefs difficiles, ce qui a toujours été un handicap pour les relations commerciales avec les pays voisins.

Ces dix dernières années la situation a particulièrement empiré. Les infrastructures, qui datent de plusieurs générations, sont dépassées et ne sont plus réparables par des traitements de surface. En particulier le chemin de fer n’est plus à la hauteur des exigences que font peser sur lui le développement de la population (sur 19,5 millions de Scandinaves, 8 millions habitent à Oslo et Copenhague) et celui de l’industrie. La conséquence est que tout le monde perd du temps dans les embouteillages. Le manque de voies de transport adaptées porte tort à la sécurité, la santé et a qualité de vie des habitants. Par comparaison, le chemin de fer norvégien transporte ses passagers à une vitesse moyenne de 53 km/h, quand cette moyenne est de 221 km/h en France.

L’idée d’une liaison ferroviaire provient du rapprochement de quelques faits bien établis, par exemple:

– Une voie ferrée à grande vitesse a besoin de 3 fois moins de surface au sol qu’une autoroute
– Le train emploie l’énergie de façon 9 fois plus efficace qu’un avion, 4 fois qu’une voiture
– Aujourd’hui une moyenne de 2 763 camions franchissent quotidiennement la frontière entre la Norvège et la Suède.

Le fait de relier Oslo à Copenhague par une voie à grande vitesse permettrait de relier directement la Norvège aux plus de 97 600 km du réseau ferré européen.

Un impact positif sur le tourisme est à prévoir, en particulier sur le tourisme asiatique qui visite les pays voisins en série et perd beaucoup de temps dans les contrôles de sécurité des aéroports.

Les nouvelles voies seraient à construire à côté des anciennes, afin que la circulation des trains conventionnels ne perturbe pas le trafic à grande vitesse.

Pour le moment aucun budget ne semble avoir été avancé, mais les travaux à prévoir sont naturellement colossaux. Affaire à suivre !

 

Source: norvege-fr.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s