Le concile de Rjukan n’a pas eu lieu

Fin octobre, le président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartolone, a déploré à propos de l’élection présidentielle à venir « un problème d’incarnation à gauche ». L’irruption du dogme chrétien de l’incarnation dans la campagne, à gauche, m’a fait rêver (et peut-être dérailler, à vous de juger).

Quelques rappels historiques
Rjukan est une petite ville située au fond d’une vallée alpine du milieu du Telemark (comme Trente est une petite ville au fond d’une vallée alpine des Dolomites), et cette ville est connue comme le lieu de « la bataille de l’eau lourde » (alors que Trente est connue pour son concile très houleux).
On commémore actuellement le 500e anniversaire de la Réforme et c’est Martin Luther qui demanda la tenue d’un concile pour éviter un schisme de l’église, en 1518. Rappelons qu’un concile est comme une assemblée générale extraordinaire ayant pour but de décider de points du dogme et de doctrine. Il y en a eu un grand nombre dans l’histoire de l’église, et le plus connu est sans doute celui de Trente.
Le Pape de l’époque comprend bien les risques d »un tel concile, et fait la réponse classique à Luther: « C’est une très bonne idée, et je vais y réfléchir ». Il y réfléchit pendant une vingtaine d’années, avant de mourir. Son successeur reprend l’idée, mais les guerres entre François 1er et Charles Quint (les fameuses « campagnes d’Italie ») posent le problème du lieu du concile, et c’est seulement en décembre 1545 que le concile s’ouvre, à Trente, dans une province germanique.
Très vite, les relations entre les 3 principaux personnages (le Pape, François 1er et Charles Quint) se tendent. Prétextant une épidémie de fièvre, François 1er fait déménager le concile à Bologne. Charles Quint se fâche, et on arrête tout. Le 2e épisode aura lieu en 1551-52, après la mort du Pape et de François 1er, et le 3e en 1562-63, après l’abdication de Charles Quint.
Au cours de ces années de concile sont prises un grand nombre de décisions doctrinales et dogmatiques importantes, sur la Révélation, le salut, les sacrements, le culte des saints et des reliques, la responsabilité du Pape, un catéchisme, etc, etc. Ce concile définit la contre-réforme et il constitue une reprise en main du Pape qui assoit les bases son autorité. Il sera suivi de guerres de religion en France et aux Pays-bas.

Le concile de Rjukan
Devant le désarroi et les divisions de la gauche, le valeureux président de l’ADFEN pourrait penser dogme, comme M. Bartolone, et proposer la tenue d’un concile à Rjukan. Mais il a probablement lu l’histoire de l’église à l’âge classique de Michel Foucault. Dans son cours au Collège de France de 1974-75, Foucault se penche sur cette histoire de l’église à partir du concile de Trente, et se concentre sur la reprise en main du catholicisme: normaliser, surveiller, faire avouer, et punir, pour mieux dominer. Il intitule son cours « Les Anormaux » et ça se lit comme un excellent roman policier. Recommandé!
Le président de l’ADFEN sait donc qu’un concile de Rjukan risque de durer très longtemps et d’être sanglant. Que faire des réformateurs (que d’autres appellent ‘contestataires’, ou ‘dissidents’, ou ‘mélanchoniens’, ou ‘nuit debout’, ou ‘réacs’, etc) ? Foucault montre que les tentatives de normalisation se soldent par des exorcismes (qu’on appelle aussi « camps de rééducation »), des procès en sorcellerie (que d’autres appellent ‘procès de Moscou’), des excommunications (pour trahison, parjure à ’la cause’) dans lesquels l’église s’épuise tout autant qu’elle maintient sa domination. Que faire des célèbres « possédées de Loudun », un couvent complet « tombé dans les griffes du démon » en 1632 ? C’était plutôt embarrassant pour l’église, car ce n’était pas un cas isolé, loin de là ! Et, par la suite, au XIXe, que faire de toutes ces jeunes vierges, à qui la Vierge Marie apparait, généralement dans une grotte de montagne, les « apparitions mariales », qui elles aussi sont, d’après Foucault, un résultat de cette volonté de domination de l’église?
Mais aussi, bien sûr, un concile à Rjukan serait tentant. On pourrait y affirmer le dogme de la transsubstantiation comme à Trente. Aux réunions de l’ADFEN, le verre de vin rouge que nous partageons deviendrait alors le sang de Jean Jaurès ou de Gramsci, dans une sorte d’eucharistie. On pourrait y décider aussi d’un catéchisme de la gauche ! On pourrait croire que dans notre société plus égalitaire entre sexes, les sorcières et les jeunes vierges ne poseraient plus de problème majeur à la gauche. D’autant moins qu’il est quasi impossible de trouver en Norvège une jeune vierge gardant un troupeau de moutons à côté d’une grotte: maintenant, les jeunes vont à l’école, et ce sont les loups qui gardent les troupeaux – selon les paysans norvégiens.
Oui, mais si Marx apparait à un jeune puceau à Rjukan (apparition dite « marxiale »), notre président sera alors bien obligé de faire une enquête, de préparer un procès en béatification gauchère, de faire la liste des produits dérivés marxistes que les échoppes pourront vendre à Rjukan, etc. Or le président a autre chose à faire que d’organiser des pèlerinages à Rjukan ou ailleurs: il est père de 2 jeunes enfants !
Nous savons déjà que Rjukan n’a pas encore abrité de concile. On peut le déplorer, mais pour la section norvégienne de Français du Monde, la grande question concerne le futur: que va-t-il se passer à Rjukan ? A mon humble avis, le concile de Rjukan n’aura pas lieu, les inconvénients surpassant les avantages. Alors, malgré notre désarroi, n’introduisons pas de dogme religieux dans la campagne présidentielle actuelle.
Enfin, à propos de campagne électorale, êtes-vous inscrit sur la liste électorale consulaire (LEC) ? Si ce n’est pas le cas, faites-le rapidement (avant Noël), au lieu de vous poser des questions sur la doctrine ou les dogmes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s