Soldes de printemps 21

Les Français de Norvège peuvent constater en relevant leur boite au lettres électronique que les élections approchent et que les soldes de printemps battent leur plein. Certains soldent aux électeurs des offres mirobolantes. Pour un prix dérisoire (un seul bulletin de vote), on leur offre des promesses, des formules, et des mots terriblement percutants. Exemples:
1.      Janvier. J’ai reçu, il y a peu, une pub électorale de J-L. Mélanchon. Après avoir remercié de leur soutien ‘les compatriotes de l’étranger’, il expose très brièvement son programme électoral sous le titre « Redonnons le goût du futur à notre peuple » (sic). Je sursaute: « notre peuple » ? Qui se cache derrière ce ‘nous de majesté’, qui parle de « notre peuple » ? Qui possède ce peuple (souverain ?) ? Un Louis XVI insoumis ? Diable, va-t-on revenir, en mai 2021, à l’ancien régime ? Vite, lire la suite ! « L’important, c’est le programme… Je résume sa philosophie générale : l’harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature.» (sic) Biblique ! J’en tombe à la renverse. Il aurait pu écrire en encore plus bref: « Résumé du programme : le paradis sur terre ». Pourquoi pas ? Il a probablement eu un de ses très rares moments de timidité. Que peut-on promettre de plus pour que ce programme remporte l’adhésion de tous ? Rien. C’est tout bonnement super-génial.
2.       Février. Reçu aujourd’hui la pub de LREM (macronistes), qui commence étrangement par « Faites le choix du progressisme et de l’engagement ». Ils s’adressent donc aux catholiques de droite ! ‘Progressisme’ est un terme inventé et largement utilisé par les catho traditionalistes, qui se déclarent opposés à la « pensée unique du progrès ». Je sais, le mot a été repris récemment, à plusieurs sauces: les progressistes racialistes, les néo-progressistes (néo-identitaires), et une extrême-droite qui préfère parfois remplacer « populisme » par « progressisme » car ça fait plus positif. A part cela, En Marche reprend l’antienne de Macron, le candidat qui se déclarait « issu de la société civile »: « Nos marcheuses et nos marcheurs sont, pour la plupart, des primo-engagés en politique ». En d’autres termes, on nous propose des recrues fraiches pour remplacer les gens ayant déjà servi. C’est pourquoi on nous « invite à participer massivement à ce scrutin et à soutenir les candidats qui portent les valeurs du progressisme ». Mystérieuses valeurs de ce concept que Macron souhaite peut-être dévoyer pour mieux occulter toute question sur son bilan !
J’ai reçu aussi ce même jour la pub de leur allié, le MoDem, « message d’espérance et invitation à l’engagement ». Après avoir formulé une série de souhaits (ni programme, ni promesse: « nous souhaitons »), le MoDem nous « invite à un dialogue citoyen, en toute simplicité, en toute sincérité. » Les démocrates-chrétiens n’essaient pas de nous faire croire que le Père Noël va enfin arriver, ce que j’aime assez. J’espère que ça va durer.
3.       Mars. D’autres pubs électorales arrivent. Elles disent plus ou moins toutes vouloir défendre les mêmes choses, et elles sont envoyées dans tous les pays de la planète. Par exemple, toutes les listes veulent défendre les école et les lycées français, même la liste représentant les partis politiques qui les font fermer les unes après les autres actuellement. On nous prend tellement pour des cons que c’en est affligeant. Mais c’est vrai: ils ne les ferment pas, ils les privatisent pour s’en débarrasser… Ecoles réservées aux famille aisées ! Sur une pub, la transition écologique est devenue « bifurcation écologique ». Aussi, j’attends « échangeur écologique » ou ‘rond-point écologique’ sur les pubs suivantes.
Fin mars: c’est officiel, il y aura 4 listes en présence, 3 listes représentant la droite, et une représentant le reste de l’échiquier politique (la gauche + les verts + le centre gauche). C’est la liste « Ensemble, Français, écologistes et solidaires » de Thomas Basseto, liste soutenue par Français du Monde/Association démocratique des Français de l’étranger.
Les 3 listes de droite se disent « apolitiques », comme d’hab. Ce sont:
– l’Alliance Solidaire des Français de Norvège et d’Islande, de Laure Tavernier, liste représentant la droite extrême (soutenue par l’USFE).
– l’Union des Français en Norvège et Islande, de Gérard Pignatel, liste représentant la droite conservatrice/ LR (soutenue par l’UFE),
– En marche-Modem, liste représentant la droite qui se dit ‘libérale’, de Mathilde Quilleré.
4.      Avril.  Pub de ‘En marche’: le ‘progressisme’ de février a disparu ! On nous explique que les « Conseillers des Français de l’étranger créent du lien là où des océans et des montagnes nous séparent » (sic). Le coronavirus aussi a créé des liens là où…
Autre pub. J’y apprends qu’existe depuis août 2020, à Paris un « secrétaire d’Etat chargé du tourisme des Français de l’étranger et de la francophonie » ! Je ne savais pas qu’un secrétaire d’Etat veille désormais sur moi quand je voyage en francophonie. C’est formidable, on n’arrête pas le progrès !
Pour aller sur la page de la seule liste gauche + verts, la liste que nous soutenons, https://ensemble-norvege-islande.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s