Le divorce

Divorce simple (sans désaccord majeur entre époux)
–   Epoux de nationalité française vivant en Norvège: divorce selon la législation française (Art. 310 du code civil) ou norvégienne. Vous pouvez choisir. Pour la France, contacter le Tribunal de grande instance de Paris, 2 Bd du Palais, 75001 Paris.
–   Un conjoint français et l’autre norvégien: si le conjoint français souhaite continuer à résider en Norvège, le divorce peut tout à fait être demandé auprès du tribunal norvégien. Si le conjoint français a décidé de rentrer en France, il/elle devra s’adresser au tribunal de grande instance de Paris pour déposer sa demande de divorce.
        Le consulat ne peut pas valider un divorce prononcé en Norvège. Si votre mariage a été célébré en Norvège et que l’acte de mariage a été transcrit en France, vous devez vous adresser à Monsieur le Procureur de la République, Tribunal de Grande Instance de Nantes-Service de l’Etat Civil des Français à l’étranger, Quai François Mitterrand, 44921 NANTES Cedex 9. Si votre mariage a été célébré en France, vous devez vous adresser au Parquet du Tribunal de Grande Instance de votre lieu de mariage. Joignez à votre lettre une copie du jugement de divorce. Sur ce point, voir la fiche du ministère.
    Divorce en Norvège: voir http://www.skilsmisse.net, http://www.skilsmisser.no, http://www.fylkesmannen.no/Folk-og-samfunn/Separasjon-og-skilsmisse/, etc.

Divorce compliqué (désaccord entre époux)
Savoir quel sera le tribunal compétent et quelle loi sera appliquée au jugement: ce n’est pas parce que le tribunal français se sera déclaré compétent, que votre divorce sera régi par la loi française (pour la pension alimentaire, la garde des enfants, etc.)… Si l’un des 2 époux a saisi d’abord un tribunal norvégien, tout se fera selon la loi norvégienne: en Norvège, principe du domicile (comme Danemark et Islande), et pas celui de la nationalité du/des époux étrangers. Le texte de loi:
§ 30 b. Når ekteskapssak kan anlegges i Norge
Dersom ikke annet er fastsatt ved overenskomst med fremmed stat, kan ekteskapssak reises ved norsk domstol:
a) når saksøkte har bopel i riket, eller
b) når saksøkeren har bopel i riket og enten har bodd her de siste to år eller tidligere har hatt bopel her, eller
c) når saksøkeren er norsk statsborger og det godtgjøres at hun eller han på grunn av sitt statsborgerskap ikke vil kunne reise sak i det land hvor vedkommende har bopel, eller
d) når begge ektefeller er norske statsborgere og saksøkte ikke motsetter seg at saken reises for norsk domstol, eller
e) når det blir søkt om skilsmisse på grunnlag av separasjon som er meddelt her i riket, i løpet av de fem foregående år, eller
f) når ekteskap er inngått her i landet, og det godtgjøres at saksøkeren ikke vil kunne reise sak i det landet han eller hun er statsborger eller har bopel. »

        Nous ne pouvons pas vous donner de vrai conseil: il y a trop de cas particuliers, et nous ne sommes pas assez compétents. Seul conseil: prenez un bon avocat.
Enfants: pour l’exequatur, c.à.d. l’application d’une décision de justice française à l’étranger, consulter la fiche de la GBD: http://www.lagbd.org/index.php/Comment_appliquer_une_décision_française_à_l’étranger_(fr)_(eu)

aller à: le mariage | nationalité | page départ sur la règlementation |