Tests pour trier les bons étrangers

En Norvège
La ministre norvégienne de l’exclusion, Mme Horne (Barne-, likestillings- og inkluderingsminister Solveig Horne) a souhaité renforcer la difficulté du test de connaissance de la Norvège pour les candidats au permis de séjour ou à la nationalité norvégienne. D’après elle, la nationalité, ça se mérite (« Statsborgerskap skal henge høyt »).
Exemples de questions du test 2014:
** Hva er gjennomsnittsalderen til de som gifter seg for første gang i Norge?
** Hva sier straffeloven om de som presser eller truer barna sine til å inngå ekteskap?
** Har en lærer lov til å bruke fysisk straff overfor elevene?
** Hvem har ansvaret for å oppdra barna?
** Hvorfor feirer vi 17. mai?
** Når er påsken?

          Le problème -classique- est que de nombreux Norvégiens ne réussissent pas le test. Mais la ministre ne veut pas de questions trop faciles… Pour les Français (et autres nationaux de l’UE), ce test n’est pas obligatoire: il est facultatif. La Norvège ne peut donc pas trier les « bons » Français. Pour tout savoir sur la loi, allez à www.samfunnskunnskapsprøven.no 
          Notre page « Bienvenue en Norvège » vous propose une dose d’humour noir à propos de ce test.

En France
En France aussi, on a eu droit au « grand débat sur l’identité nationale » (hiver 2009-10).   Précisons qu’en France aussi, de nombreux Français ne réussissent pas le test. Heureusement qu’il est prévu seulement pour les étrangers!
Dans les pays qui ont signé une convention avec l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration), préalablement à la délivrance du visa par le Consulat, l’OFII soumet le bénéficiaire du regroupement familial ou le conjoint de Français à un test d’évaluation de ses connaissances du français et des valeurs de la République.
          Notre page « Bienvenue en France » vous propose une dose d’humour noir à propos de ce test. Vous pourrez y vérifier si vous connaissez les « valeurs de la République ».
aller à: Bienvenue en France! | Bienvenue en Norvège! | Lexique: pour mieux se comprendre |